Une semaine dans le Tarn

Une semaine dans le Tarn, le "Midi rose"

Le Tarn : département de la région Occitanie, traversé par le Tarn, la rivière qui lui a donné son nom.

Nous sommes partis à la découverte de ce beau coin du sud-ouest, pays de bastides, de villages perchés et de châteaux forts,…

Jour 1 : Gaillac et son vignoble, la "petite Toscane"

Gaillac
Gaillac

A une vingtaine de minutes d’Albi, nous avons visité Gaillac, une petite ville située dans une boucle du Tarn.
Gaillac est connue pour son patrimoine historique (maisons à colombage, abbaye Saint Michel, château de Foucaud…) et pour le vignoble qui l’entoure (qui porte d’ailleurs son nom).

Le matin : Visite de l’abbaye Saint-Michel

Itinéraire

En rénovation au moment de notre visite, l’abbaye Saint Michel a été fondée en 972 par les moines bénédictins. Elle accueille le musée de l’abbaye et la maison des vins. Pour les amateurs, on peut participer à une initiation à la dégustation des vins de Gaillac pour 15 € / personne. Derrière l’abbaye, on accède au jardin de l’abbaye où des apéros-concerts sont organisés, l’été. Puis on s’est promenés dans le quartier ancien de la Portanelle avec ses ruelles escarpées et ses maisons à encorbellement typiques de l’architecture des bords du Tarn.

Abbaye Saint Michel
Abbaye Saint Michel
Maison à colombages, place du Griffoul
Maison à colombages, place du Griffoul
Fontaine GAILLAC
Fontaine GAILLAC

Bon Plan : Marché BIO tous les mardis de 16h à 19h30 sur la place du Griffoul

Midi : idée de pique-nique

Peu après le quartier de la Portanelle, on peut se poser au château et jardin de Foucaud. Classé monument historique et restauré en 1995, il abrite le musée des beaux arts. Malheureusement, nous n’avons pas pu faire de photos car le jardin était fermé pour le montage du festival de lanternes qui a lieu en décembre.

Jardin de 5 ha à l’italienne
Ouvert de 7h30 à 18h30 ou 21h
Entrée libre
Itinéraire

Le chateau de Mauriac
Le chateau de Mauriac

L’après-midi : le Château de Mauriac

Itinéraire

A la fois lieu de réception pour des séminaires et des mariages, chambres d’hôtes hors du commun, demeure et galerie du peintre Bernard Bistes, le château de Mauriac peut se visiter. Il est situé au lieu dit « Mauriac », sur la commune de Sénouillac. Créé par un templier et rénové par le peintre Bistes depuis 57 ans, il est classé monument historique et possède une étoile au guide Michelin. Nous avons suivi la visite guidée ainsi que la « promenade des peintres » : un petit tour dans le jardin de 3000 m² derrière le château offrant une vue superbe sur le vignoble de Gaillac.

 

 

A 10 minutes de route de Gaillac
Ouvert de 15h à 18h
Durée de la visite : environ 1h30
Tarif : 9 € par personne

Salon
Salon
La galerie de l'artiste
La galerie de l'artiste
La cour intérieure
La cour intérieure

Jour 2 : Albi, la rouge

Albi

La Cité épiscopale d’Albi fait partie du Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 2010, elle entre ainsi dans la liste prestigieuse des 1 000 et quelques biens culturels mondiaux « uniques » qui y sont inscrits.

Le matin : Visite de la cathédrale Sainte Cécile

Itinéraire

Située en plein coeur d’Albi, Boulevard Général Sibille, la cathédrale Sainte Cécile est la plus grande cathédrale de briques du monde !

C’est vrai que ses dimensions sont impressionnantes : 113 m de long sur 78 m de haut.

Le contraste entre l’architecture extérieure, plutôt austère, et la richesse des décorations intérieures est saisissant !

Des fresques, des décorations partout, des motifs géométriques, des trompe-l’oeil, …

Au plafond, on peut admirer des décorations de style Renaissance sur fond bleu, et sous le Grand Orgue (un des plus beaux de France), une grande représentation du jugement dernier.

La cathédrale Sainte Cécile
La cathédrale Sainte Cécile
Le choeur des chanoines
Le choeur des chanoines

Une séparation en pierres scuptées et ciselées, telle une dentelle de pierres, marque la limite entre la nef et le Grand choeur. Dans le choeur, où les chanoines chantaient l’office et célébraient la messe, on trouve :

  • 200 statues (statuaire la plus importante de France) qui représentent des personnages de l’Ancien Testament et du Nouveau
  • 120 stalles de bois
  • des trésors et des archives, dont la Mappa Mundi : la plus ancienne carte du monde (VIIIème siècle), inscrite au registre « mémoire du monde » de l’UNESCO (l’original est conservé à la médiathèque)

Nef en accès libre de 9h à 18h30
Entrée dans le Grand Chœur : 5 €
Le Grand Choeur + les salles du Trésor : 6 €
→ Inclus dans l’Albi City Pass
Durée : comptez 1h
Parking : 1 € / h / Places gratuites près du pont SNCF

La Mappa Mundi
La Mappa Mundi
Jardin du Palais de la Berbie
Jardin du Palais de la Berbie

Le Palais de la Berbie et son jardin remarquable

A 1 minute à pied de la cathédrale Sainte Cécile, rue de la temporalité, le palais de la Berbie (qui est en fait le palais des évêques) est le plus ancien château de France. Classé monument historique, il abrite le Musée Toulouse-Lautrec.

Le jardin du palais, labellisé « jardin remarquable », vaut le détour avec ses buis soigneusement taillés en arabesques.

Depuis l’ancienne courtine de la forteresse, on peut se promener et profiter d’une vue panoramique sur les berges du Tarn.

Accès gratuit tous les jours de 8h à 19h
Promenade de 30 minutes (sans la visite du musée)

Une bonne adresse pour le midi : Le Pont du Tarn

Itinéraire

Accueil et service très professionnel, des produits frais et locaux, des plats très bien préparés et joliment présentés. Bref : on se régale ! 😀

Réservation conseillée  : 05 63 76 83 95
→ + d’infos sur la Page Facebook du resto

Le Pont du Tarn - Salade Lacaune
Le Pont du Tarn - Salade Lacaune
Le Pont du Tarn - Cassoulet de campagne
Le Pont du Tarn - Cassoulet de campagne
Le Pont du Tarn - Coupe glacée "Albi la rouge"
Le Pont du Tarn - Coupe glacée "Albi la rouge"

L’après-midi : Balade dans le quartier du Castelviel

Face au clocher de la cathédrale Sainte Cécile, se trouve le quartier du Castelviel.

On peut flâner dans les ruelles pavées de ce quartier médiéval d’Albi et admirer les maisons à colombages.

Vraiment charmant, notamment la place Savène, qui est joliment fleurie.

Place Savène
Place Savène
Maison à colombages
Maison à colombages
Quartier du Castelviel
Quartier du Castelviel
Rue du Castelviel
Rue du Castelviel
Clocher de la cathédrale Sainte Cécile
Clocher de la cathédrale Sainte Cécile

Balade en gabare « au fil du Tarn »

Nous avions prévu d’embarquer à bord d’un gabare (ce sont les bateaux en bois qui étaient utilisés pour transporter des marchandises, notamment le vin et le pastel, surtout aux XVIIIè et XIXè siècles).

Malheureusement avec les fortes pluies de ces derniers jours, les gabarres ne naviguaient pas… 🙁

Croisière de 30 minutes
Embarquement depuis les berges du Tarn, en contrebas du Palais de la Berbie
Tarif : 7.50 €
On vous met les horaires des départs ici

Jour 3 : Les bastides de la Forêt de Grésigne

Les bastides (= les villes neuves) ont été constuites à partir d’un plan régulier et centrées autour de la place du marché. Ce sont principalement des villes ou des villages du sud-ouest qui ont été fondés aux XIIIè et XIVè siècles durant la période se situant entre la croisade contre les Albigeois et la Guerre de Cent Ans.  On en compte 48 dans le Tarn !

Les chaussures de marche sont conseillées car ça grimpe !

Circuit dans la forêt de Grésigne
Circuit dans la forêt de Grésigne
Castelnau-de-Montmiral
Castelnau de Montmiral

La matin : Castelnau-de-Montmiral, le « mont d’où l’on voit »

Itinéraire

Castelnau est un paisible village médiéval classé parmi les « plus beaux villages de France ».

On y découvre une magnifique place aux Arcades, des ruelles médiévales enchevêtrées et des maisons à encorbellement.

Castelnau Place des Arcades
Castelnau Place des Arcades
Castelnau-de-Montmiral
Castelnau-de-Montmiral

Petite explication de son nom :

  • castelnau = château neuf en occitan
    Les castelnaux étaient les villes construites dans les dépendances des châteaux des seigneurs.
  • Montmiral : colline d’où on a un point de vue

De là, on a une très belle vue sur la forêt de Grésigne : une des plus vastes forêts de chênes de France (3000 ha de châtaigniers et de chênes rouvres).

Notre-Dame de l'Assomption
Notre-Dame de l'Assomption
Castelnau-de-montmiral
Castelnau-de-montmiral

Puycelsi, la forteresse des bois

Puycelsi
Puycelsi

Itinéraire

A 20 minutes de route, on a découvert Puycelsi, un village médiéval fortifié construit au beau milieu de la forêt, classé lui aussi parmi les « plus beaux villages de France ».

Fondée au Xè siècle par les moines bénédictins de l’abbaye d’Aurillac, elle domine la vallée de la Vère.

La vue est splendide !

Midi : tables de pique-nique sur la place de la mairie, le long des remparts + quelques restaurants

Puycelsi
Puycelsi
Puycelsi
Puycelsi
Vue imprenable sur la forêt de Grésigne
Vue imprenable sur la forêt de Grésigne
Puycelsi
Puycelsi

Sur la route, nous avons fait une halte à Larroque : joli village construit sous les falaises et à Bruniquel, une cité médiévale du Tarn et Garonne.

Bruniquel
Bruniquel

L’après-midi : le Château de Penne, un rêve d’enfant

Itinéraire

Château de Penne
Le château de Penne

Sur son éperon rocheux, dominant la forêt de Grésigne et les gorges de l’Aveyron, le château de Penne est désormais ouvert au public.

Passionné de ce château depuis son enfance, Axel Letellier, qui est architecte, en est devenu propriétaire en 2006 et a entrepris des travaux de sauvegarde et de restauration qui sont encore en cours.

La visite du château permet de découvrir différentes pièces et d’en apprendre davantage sur la vie au Moyen-Age grâce au parcours d’interprétation.

Une fois arrivés en haut du donjon, le panorama est à couper le souffle !

Ouvert tous les jours de 10h30 à 19h30
Visite libre : 6 €
Visites guidées costumées à 15h à 17h
Animations : fêtes médiévales, chantiers de taille de pierre
→ + d’infos sur le site
La brochure

25 minutes de route depuis Puycelsi
Stationnement possible dans le village de Penne, en contrebas du château
Puis accès à pied

Le chantier médiéval
Le chantier médiéval

Cordes sur ciel, la ville aux mille ogives

Itinéraire

Cordes sur Ciel
Cordes-sur-ciel
Cordes-sur-ciel

A 35 minutes de route du château de Penne, nous avons découvert la magnifique cité médiévale de Cordes-sur-ciel.

Royaume des artistes et des artisans : horloger, bijoutier, couturier, potier,…, Cordes a été élu « village préféré des français » en 2014 et est classé parmi les Grands Sites Occitanie.

« Le voyageur qui, de la terrasse de Cordes, regarde la nuit d’été sait ainsi qu’il n’a pas besoin d’aller plus loin et que, s’il veut, la beauté ici, jour après jour, l’enlèvera à toute solitude. »

Albert Camus

Cordes sur Ciel
Grand Rue Raimond VII
Grand Rue Raimond VII

Stationnement gratuit au parking des Tuileries, sinon : 3.50 € la journée

Jardin des Paradis : jardin botanique, refuge LPO et buvette derrière les terrasses fortifiées (3 €)

Maison du Grand Fauconnier / MAMC
Maison du Grand Fauconnier / MAMC

Jour 4 : Le Pays de Cocagne

Le Pays de Cocagne correspond à la zone de culture du pastel qui se trouvait dans le triangle Albi-Carcassonne-Toulouse.

Les cultivateurs écrasaient à la main des boules de feuilles de pastel (= les coques ou cocagnes) puis les faisaient sécher pour en faire une teinture : le bleu pastel.

Le pastel représentait « l’or bleu » du Pays de Cocagne, du XIVème au XVIème siècles.

Place à couverts de Lisle sur Tarn
Place à couverts de Lisle sur Tarn

Le matin : Lisle sur Tarn

Itinéraire

A 25 minutes d’Albi, Lisle sur Tarn possède la plus grande place à couverts du sud-ouest.

Nous y sommes allés un dimanche matin, nous avons donc profité de l’ambiance conviviale du marché.

Rabastens

Itinéraire

5 minutes de route de plus et nous voilà à Rabastens, une magnifique cité de briques rouges.

L’église Notre-Dame du bourg est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, au titre des monuments remarquables sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle.

On a marché un peu sur la promenade des lices qui entoure la vieille ville, c’était charmant et très agréable. 

Promenade des lices à Rabastens
Promenade des lices à Rabastens
Octobre rose à Rabastens
Octobre rose à Rabastens
Pigeonnier du Castela
Pigeonnier du Castela

Le midi : Le pigeonnier du Castela à Saint Sulpice la Pointe

Itinéraire

A 10 min de Rabastens, on s’est arrêté pique-niquer au pigeonnier du Castela.

Ce pigeonnier est de type toulousain, entièrement en briques et en forme de chapeau de gendarme.

Il faut savoir qu’on recense 1700 pigeonniers dans le Tarn !

Ils étaient utilisés pour récupérer la colombine, c’est à dire la crotte de pigeons, pour la culture du pastel, du chanvre et de la vigne.

Sur place, on a découvert les vestiges du château de Castela (il a été brulé par les protestants pendant les guerres de religion) ainsi qu’un souterrain médiéval, accessible uniquement lors des visites guidées avec l’office de tourisme (6 €).

On vous met plus d’infos ici.

Château de Castela
Château de Castela
Vue sur la Vallée de l'Agout depuis Giroussens
Vue sur la Vallée de l'Agout depuis Giroussens

L’après-midi : Giroussens

Itinéraire

A 10 minutes de Saint-Sulpice la Pointe, nous sommes passés à Giroussens d’où on a une vue magnifique sur la vallée de l’Agout.

3 idées d’activités à faire si vous restez quelques jours à Giroussens :

Lautrec, la capitale de l'ail rose

Lautrec
Lautrec
Moulin à vent de la Salette
Moulin à vent de la Salette

Itinéraire

35 minutes de route et nous arrivons à la dernière étape de notre circuit en Pays de Cocagne : le splendide village de Lautrec, classé parmi les plus beaux villages de France.

Nous sommes montés jusqu’au moulin de la Salette : un des derniers moulins à vent encore en fonctionnement en France.

On peut d’ailleurs le visiter pour 1 € symbolique, à la haute saison.

Puis nous avons continué la montée jusqu’au Calvaire de la Salette.

De là-haut, un panorama sur la Montagne Noire et sur les Pyrénées s’offre à nous.

Vue sur la Montagne Noire
Vue sur la Montagne Noire
Village médiéval de Lautrec
Village médiéval de Lautrec
Rue médiévale de Lautrec
Rue médiévale de Lautrec
Collégiale Saint Rémy
Collégiale Saint Rémy
Les peintures de la voûte, admirablement restaurées
Les peintures de la voûte, admirablement restaurées

Jour 5 : La Vallée sauvage du Dadou

Le Dadou est un affluent de l’Agout et donc un sous-affluent du Tarn.
Il prend sa source dans les monts de Lacaune et se jette dans l’Agout au niveau du village d’Ambres.

Château de Grandval
Château de Grandval

Le matin : « Contemplation » du Château de Grandval

Itinéraire

Situé à 30 minutes de route d’Albi, sur la commune de Teillet, le château de Grandval était à l’origine sur une presqu’île dans la rivière du Dadou.

Construit au XVème siècle, il est devenu une cachette pour les résistants pendant la Seconde Guerre Mondiale, avant d’être incendié par les Allemands, puis englouti par le barrage de Razisse en 1956.

Une triste histoire pour ce beau château abandonné au milieu des eaux et recouvert progressivement par la végétation qui semble reprendre ses droits. Il parait tout droit sorti d’un rêve et une atmosphère sereine et presque méditative se dégage de ce lieu unique.

/!\ Le château risque de s’écrouler à tout moment, il est donc déconseillé de s’approcher des ruines.

Château de Grandval
Château de Grandval
Les cascades d'Arifat
Les cascades d'Arifat

L’après-midi : Le sentier des Cascades d’Arifat

Itinéraire

A 15 minutes de route du château de Grandval se trouvent les cascades d’Arifat qu’on peut admirer en parcourant le sentier panoramique. Le départ se fait au niveau du château d’Arifat (voir itinéraire).

Ce site est classé « espace naturel sensible » avec ses ruines datant du XIIIème siècle, ses cascades de 80m de haut sur 3 bassins successifs créant ainsi des marmites.

Une belle façon de découvrir cette magnifique vallée du Dadou !

Sentier assez difficile que nous conseillons aux randonneurs bien équipés (chaussures montantes)

Circuit de 3 km, bien balisé, avec un fort dénivelé, prévoir 1h30 de marche

Passerelle suspendue pour traverser la rivière

Buvette et snack au niveau du château (ouvert l’été)

Les cascades d'Arifat
Les cascades d'Arifat
La passerelle suspendue
La passerelle suspendue
Les cascades d'Arifat
Les cascades d'Arifat

Jour 6 : Castres, le Sidobre & la Montagne Noire

Le matin : un passage par Castres

Castres
Castres

Itinéraire

Nous sommes allés Quai des Jacobins pour voir les Maisons sur l’Agout et leurs façades colorées.

Ce sont des maisons médiévales qui abritaient les activités des artisans ainsi que leurs habitations : tanneurs, teinturiers, parcheminiers, papetiers et tisserands.

Appelées aussi « la petite Venise », ces maisons ont été restaurées et sont des HLM depuis les années 80.

Nous sommes passés par la Place Jean Jaurès avec ses belles façades taillées dans le grès et sa statue de Jean Jaurès.

Né à Castres en 1859 et porte-parole de la classe ouvrière, Jean Jaurès a pris la défense des mineurs de Carmaux lors de la grève de 1892.

Un musée lui est d’ailleurs consacré : le centre national et musée Jean Jaurès.

Place Jean Jaurès
Place Jean Jaurès
Jardin de l'évêché
Jardin de l'évêché

Puis nous nous sommes promenés dans le Jardin de l’évêché qui est labellisé « jardin remarquable » depuis 2004.

C’est un jardin à la française dessiné par Le Notre et situé entre l’hôtel de ville et le théatre.

L’ancien évêché accueille le Musée Goya.

Le théâtre, de style rococo, a été inauguré en 1904 et restauré en 1982.

Vue sur le théâtre depuis le jardin
Vue sur le théâtre depuis le jardin
Jardin de l'évêché
Jardin de l'évêché

Albi – Castres : 45-50 minutes en voiture

Parking « Faïencerie » : parking gratuit à 10-15 minutes à pied du centre-ville

On peut rejoindre le centre-ville par le boulevard des docteurs Sicard et la rue Emile Zola

Castres
Castres, rue de l'hôtel de ville

Idée de pique-nique : Le Lac du Merle

Véritable havre de paix avec ses boules de granit qui semblent flotter à la surface
C’est une propriété privée mais le passage est autorisé sur la digue
Il y a des tables de pique-nique

A 20 minutes de route de Castres

Itinéraire

Le Lac du Merle
Le Lac du Merle
Les rochers du Sidobre
Les rochers du Sidobre

L’après-midi : Découverte des Rochers du Sidobre

Itinéraire

Situé dans le Parc Naturel du Haut Languedoc, le massif du Sidobre est le plus grand plateau granitique d’Europe. C’est une grande forêt, exploitée par des carrières d’extraction du granit, où l’on peut faire de nombreuses randonnées.

On y trouve une multitude de rochers aux formes étranges ainsi que des chaos rocheux.

La pierre la plus connue s’appelle la Peyro Clabado (=pierre clouée, en occitan) : un énorme rocher de 780 tonnes (!!) posé sur un autre beaucoup plus petit, comme s’il tenait en équilibre.

La Peyro Clabado
La Peyro Clabado

Le Sentier des Merveilles est sympa à faire et permet de découvrir plusieurs rochers, dont le rocher de l’oie, les 3 fromages, le roc de l’éléphant ou encore le fauteuil du diable.

Itinéraire

Plusieurs boucles possibles selon le temps dont on dispose (de 20 min à 1h30)

Prévoir des chaussures de marche

Le roc de l'oie
Le roc de l'oie

La passerelle de Mazamet

La passerelle de Mazamet
La passerelle de Mazamet
La passerelle de Mazamet
La passerelle de Mazamet

Itinéraire

Au pied de la Montagne Noire, la passerelle de Mazamet est une balade vertigineuse qui nous fait passer sur une passerelle de 140m de long perchée à 70 m au-dessus du sol. Wouhou !!

Une montée assez raide en forêt pour accéder à la passerelle puis arrivée dans le village médiéval de Hautpoul. On peut faire le retour par le même chemin ou faire une boucle (ce qu’on a fait) : sentier agréable, beaux points de vue sur la passerelle et panorama extraordinaire sur la Montagne Noire.

Pour les personnes sujettes au vertige : accroche-toi car ça balance un peu et, surtout, ne regarde pas en bas !! 😀

Notre conseil : y aller en début ou en fin de journée car la passerelle est très fréquentée.

Parking gratuit situé au 95 rue de la Resse à Mazamet (cf itinéraire)

C’est mieux de chausser vos chaussures de rando : ça grimpe assez raide ! 😉

/!\ Pour faire la boucle : bien rester sur le sentier balisé en jaune (on a failli se tromper et rentrer par la route, ce qui aurait été moins sympa …)

→ Télécharge la brochure juste ici

La passerelle de Mazamet
La passerelle de Mazamet

Jour 7 : Le Ségala tarnais

Pour notre dernier jour dans le Tarn, nous avons choisi de faire un petit circuit dans le Ségala tarnais, à la découverte du passé minier du bassin de Carmaux et des paysages sauvages de la vallée du Viaur.

Le Ségala, le « pays des 100 vallées », est une région géologique : c’est une terre siliceuse et acide sur laquelle on ne pouvait cultiver que du seigle, ce qui lui a donné son nom. (seigle = segal en occitan)

Le matin : Le musée de la mine

Le musée-mine
Le musée-mine

Itinéraire

Le matin, nous sommes allés au Musée de la mine de Cagnac les Mines. C’est le dernier témoignage de l’exploitation du charbon dans le Tarn.

Avec notre guide, on a découvert 350m de galeries reconstituées avec différentes machines et appris une multitude de choses sur les conditions de travail des mineurs. Très intéressant !

Le musée-mine

15 minute de route d’Albi

Ouvert tous les jours, l’été, de 10h à 12h30 et de 13h30 à 19h

Tarif : 7 € par personne

Expositions à voir sur place et boutique

→ + d’infos ici

Le musée-mine
Le musée-mine
Le musée-mine
Le musée-mine
Le musée-mine
Le musée-mine

L'après-midi : le Viaduc du Viaur, ce "géant d'acier"

Le viaduc du Viaur
Le viaduc du Viaur
Le viaduc de Viaur
Le viaduc de Viaur

Itinéraire

Le viaduc ferroviaire du Viaur a été conçu par l’ingénieur Paul Bodin en 1902. Cette « dentelle d’acier » relie l’Aveyron et le Tarn en passant au-dessus du Viaur (ligne Albi-Rodez). Prouesse technique pour l’époque, cet ouvrage à arcs équilibrés est unique en France :

  • 460 m de long
  • 116m de haut
  • 3245 tonnes d’acier laminé
  • 1 million de rivets posés à la main !

La presqu'île d'Ambialet

La presqu'ile d'Ambialet
La presqu'ile d'Ambialet

Itinéraire

Site unique en Europe, la presqu’ile d’Ambialet est « enlacée » par un méandre du Tarn.

Nous avons suivi l’Ambialade : un sentier de 4 km qui nous fait découvrir

  • le village d’Ambialet classé « petite cité de caractère« 
  • la centrale hydro-électrique, qui peut se visiter
  • le Prieuré (un ancien monastère)

Le chemin de croix qui mène au prieuré est un sentier creusé dans le schiste. Ca monte fort, préparez vos mollets ! 😉  Une fois arrivés en haut, depuis la chapelle du prieuré, Notre Dame de l’Auder, on a une vue superbe sur l’isthme. La descente se fait en passant par le côté plus sauvage de la presqu’ile. En résumé, une balade pittoresque très agréable ! ☺

Presqu'île d'Ambialet
Presqu'île d'Ambialet
Presqu'ile d'Ambialet
Presqu'ile d'Ambialet

Cet article a 2 commentaires

  1. Merci de revoir toutes lés merveilles du sud occitend.. mais pas en une semaine,, sur Plusieurs été pour moi!.!.

  2. Bravo pour ces bien belles images et pour votre récit de voyage dans le Tarn ! A très bientôt j’espère

Laisser un commentaire